Regard

Le Blog Design & Décoration par Arthur Bonnet

Tour du monde du design : l’épure intemporelle du design suédois

Posté par Audrey le

S’il est un pays dont le design séduit au delà des frontières depuis des décennies, c’est bien la Suède. Sobriété des lignes, couleurs claires et matériaux naturels en sont l’essence. Emotion, éthique et élégance en cultivent l’engouement. Le design suédois a traversé le 20e siècle en rendant le beau accessible. Il continue à inspirer aujourd’hui grâce à une jeune génération de designers aussi respectueux d’une tradition que soucieux des défis actuels. Un style épuré que nous apprécions particulièrement chez Arthur Bonnet, et que nous instillons dans la décoration de nos cuisines modernes et fonctionnelles.

Rendre beau l’usuel

Il faut remonter à la fin du 19e siècle pour entrevoir ce qui allait faire de la Suède l’une des nations au design les plus inspirants. C’est en effet en 1865 que fut fondée la Svensk Form, première société de designers au monde, qui s’attache depuis lors à prouver les bénéfices du design sur le développement social. Son but : améliorer le goût, démocratiser la beauté au sein des foyers, même les plus modestes.

En 1930, la Grande Exposition de Stockholm, célébration du fonctionnalisme élégant, marque une rupture entre l’ancien et le nouveau. Le message délivré est également politique et social : celui de créer un monde nouveau, un art accessible à la collectivité et à la classe ouvrière.

Et c’est incontestablement la création de la « Stockholm Furniture & Light Fair » en 1951 qui marque l’envolée du design scandinave, suivie par la fameuse exposition d’ameublement H55 d’Helsinborg.

Bruno Mathsson et Ruud Ekstrand : l’inspiration démocratique du design suédois

La « Swedish Grace » qui évoque la fabrication artisanale d’objets courants, à la recherche de l’unique, prend vie dans les années 1920. Ce mouvement s’étend jusqu’à la tardive fin des années 1940, dans un pays épargné par la guerre.

Dès 1930, Bruno Mathsson, « fonctionnaliste » emblématique, expérimente ses sièges en bois courbé, rotin et tube d’acier, aussi appelés « chaises à sangles » ou encore « sauterelles » pour leur forme ressemblante à l’insecte. Ebéniste de formation, il deviendra l’un des créateurs de meubles suédois les plus reconnus au monde. Toujours précurseur, il préparait jusqu’à la veille de sa mort en 1988 des meubles pour des postes de travail informatiques.

chaise bois courbe mathson

chaise eva mathson

Fauteuil Eva

range-magazines-bruno-mathson

Porte-magazines Mi 1200

S’ensuit une lente mais certaine évolution vers l’industrialisation, qui s’accélère dans les années 50-60, portée par le boom économique. Les codes du design suédois, désormais célèbres, se déclinent pour servir les problématiques sociales et entrent dans tous les foyers.

Autre figure emblématique du design suédois, Ruud Ekstrand, reçoit en 1993 le célèbre prix Excellent swedish designer. On lui doit la très belle chaise Primo, inspirée du génie de Charlotte Perriand. Déclinée en chaise classique et armchair, en tissu ou en cuir, elle fait partie des incontournables et indémodables du design.

chaise primo ruud ekstrand

Chaise Primo

designer suedois ekstrand

Fauteuil Flex

collection-woodtstock-ruud-ekstrand

Collection Woodstock

Jonas Nyffenegger et la nouvelle génération de designers : l’innovation éthique

Caractériser ou catégoriser la nouvelle vague de designers suédois n’est pas chose aisée. Le développement durable chevillé au corps, l’esprit tourné vers les attentes de la société contemporaine, ils incarnent un design innovant et fluide, qui rend hommage à son histoire.

Chez Arthur Bonnet, l’un de nos coups de cœur de cette génération est Jonas Nyffenegger, le Suisse-Suédois. Interviewé par le magazine #Stockholmize, il partageait sa vision de la tendance actuelle en Suède « Le design suédois […] assume les matériaux utilisés, n’a pas peur de montrer comment les choses sont assemblées – vis apparentes par exemple. Il met en avant une idée et la développe en quelque chose de simple, sans extravagance et avec une attention particulière aux proportions. »

jonas nyffenegger

chaise jonas nyffenegger

On évoquera également les trois designers Claesson Koivisto Rune, qui ont la particularité de fabriquer eux-mêmes les objets qu’ils dessinent, sous leur marque Smaller Objects.

io-claesson-koivisto-rune

Luminaire Io

plats-orte-claesson-koivisto-rune

Plats Orte

Plus que jamais reconnu mondialement pour son art, la Suède vit désormais au rythme de la Stockholm Design Week, qui rassemble chaque année dans la fraîcheur de l’hiver, designers, architectes et artistes autours d’expositions et magasins éphémères à la sélection d’objets aussi inspirants que bien pensés.

Abordable et élégant, sobre et lumineux, rationnel et chaleureux, le design suédois peut se targuer de réunir des concepts opposés par essence.

Certains de nos modèles incarnent le design suédois en misant sur des matières et des teintes naturelles, comme notre cuisine Egérie et sur un mobilier épuré aux angles arrondis, comme dans notre Harmonie.

Crédits photos : Bruno Mathsson / Ruud Ekstrand / Jonas Nyffenegger / Claesson Koivisto Rune

 

Vous aimerez aussi…

Tour du monde du design : l’élégante légèreté du design japonais

Comment donner un style scandinave à votre cuisine ?

Pin It

Laisser un commentaire